Avant chaque adoption nous appelons les futures familles pour un premier contact et nous organisons ensuite une visite pré-adoption.

Lors de ces visites, nous avertissons plutôt deux fois qu’une tout ce que la détention et l’éducation d’un chien implique et ce à quoi les futures familles peuvent s’attendre lors d’une adoption d’un chiot ou d’un chien adulte provenant d’un refuge ou d’une famille d’accueil en Espagne. Car tous ces chiens ont un point commun. Ils ont été abandonnés.

Même si chaque chien est différent et que ce n’est pas une science exacte, nous préférons avertir qu’un chien pourra éventuellement :

- faire pipi et caca à l’intérieur (même un adulte, le temps de son adaptation)
- causer des dégâts matériels (ronger un pied de table, un mur, une porte ou des chaussures, etc.)
- aboyer
- être très vif ! surtout un chiot
- changer à l’adolescence (c’est une période qui finit par passer)
- coûter cher en frais vétérinaires et en nourriture
- etc. car la liste est très longue

Malgré nos avertissements, mises en garde et recommandations et malgré les grandes promesses des futurs adoptants, certaines personnes se débarrassent de leur chien comme on se débarrasse d’un vieil objet devenu inutile. Oui. Tout simplement comme ça. Pire, ces abandons coïncident très souvent au passage du chiot à l’âge adulte, soit en pleine période adolescente, là où le jeune chien a le plus besoin de sa famille, mais là aussi où il est susceptible de faire des dégâts ou de nouveaux dégâts (un chien ça peut être très inventif), de remettre l’autorité en question, voire parfois de changer de caractère (ce cap, nous l’expliquons bien sûr aux familles AVANT l’adoption).

La jolie petite boule de poils, le joli chiot adopté récemment et de toute évidence sur un coup de tête, n’a plus l’attention des débuts où on le prend dans les bras, où on le câline, où on le manipule dans tous les sens. À son arrivée, l’enfant ou l’adolescent de la famille se couchait à ses côtés, à même le sol... Ils étaient inséparables…

…mais voilà qu’il est devenu un chien presque adulte qui s’affirme, qui fait des bêtises et qui change physiquement (si, si, un chiot ça grandit). Il est devenu trop lourd, trop grand, trop turbulent, on ne peut plus le porter, il nous fait tomber parce qu’il tire trop en balade et il n’intéresse plus les enfants. En résumé, il est devenu un fardeau. Faire un cours ou demander de l’aide, perservérer, se battre pour ce chien que l'on a adopté ? Non, pourquoi ? On nous dit "j'ai tout essayé". Bien sûr !

Et puis bah, ça n’en vaut pas la peine. Ce chien n’intéresse plus personne ! ni même les enfants. À quoi bon s’investir, tenir bon et l’accompagner dans ce cap difficile ? Quelques semaines avant (des fois même quelques jours avant !) c’était la prunelle de leurs yeux, le chien parfait, leur fidèle compagnon de vie. Du jour au lendemain, c’est devenu le cauchemar de leurs jours et de leurs nuits.

Mais pour quelles raisons ces familles abandonnent leurs chiens ? En voici quelques exemples :

Le chien est trop vif, il ne dort jamais (!), le chien m’a rongé un mur, le chien mordille, le chien tire en laisse, le chien aboie, le chien est ingérable, il est hyperactif et sous médicaments (oui c’est la nouvelle mode. Un chien vif et sportif ça se met sous médoc ! et PAF). Ce chien me coûte trop cher, j’ai déjà dépensé XYZ francs pour lui. Il est trop brusque, j’ai peur pour ma famille, mon lapin a peur de lui, mon chat ne rentre plus, il fait pipi dedans, etc. et j'en passe et des meilleures car ici aussi la liste est longue.

Et moi je vous demande : Comment peut-on se séparer de cet être vivant qui lui n’a pas demandé à venir chez vous. C'est bien vous qui avez fait la demande d'adopter un chien non ? Ce chien qui a fait des milliers de kilomètres pour vous rejoindre, qui a parfois quitté sa famille d'accueil en Espagne, qui s’est maintenant attaché à vous et qui devra se réadapter dans une nouvelle famille sans comprendre pourquoi il ne vous reverra plus jamais. Quel égoïsme, quel manque d’empathie et de respect. Aucun regret, aucun remords. Quelle belle leçon de vie apprise aux enfants et aux générations futures. Je prends, je jette (ce n’est qu’un animal après tout). Point. Bravo ! Belle mentalité. La société de consommation dans toute sa splendeur ! Et on veut tout et tout de suite, sans faire le moindre effort.

Mais quand c’est décidé, c’est décidé. Badaboum, branle-bas de combat ! Pourquoi réfléchir encore ? À quoi bon. Il faut qu’il s’en aille et vite ! Et voilà que nous recevons le fameux message, ce message que nous ne voudrions jamais recevoir : "Je ne veux plus du chien, il faut venir le chercher le plus vite possible". Ces familles nous écrivent du jour au lendemain à pas d’heure, le dimanche, à Noël ou à Pâques peu importe, pourvu qu’on récupère AU PLUS VITE l’animal devenu encombrant, sous menace parfois de l’amener à la SPA si nous n’agissons pas illico presto !

J’ouvre une parenthèse, j'ai envie (quel genre d’individu peut amener son chien à la SPA et repartir sans lui s’en se retourner ? Je ne sais pas et je n’ai pas envie de le savoir). Parenthèse fermée.

Une précision s’impose tout de même au sujet de cette parenthèse. Un contrat a été signé, dans lequel il est stipulé qu’il est strictement interdit d’abandonner le chien à la SPA et que notre association se charge de lui retrouver une famille. Après faut-il encore le lire.

Il est également demandé dans le formulaire de demande d’adoption si la famille accepte de garder le chien (en cas d’abandon) jusqu’à ce que nous lui trouvions une nouvelle famille. La case OUI est cochée à chaque fois. Force est de constater que certaines personnes doivent remplir des demandes d’adoptions comme elle remplissent les cases d’un mot-croisé pour faire passer le temps.

On nous ment, on nous manipule. Mais le comble c’est que l’on ose nous dire "je l’aime tellement ce chien, plus que tout mais je ne peux plus le garder". Et bien NON. Vous ne l’aimez pas ! Soyez au moins honnête ! Les personnes qui aiment leur chien font tout ce qu’il faut pour lui et ils ne l’abandonnent pas comme ça du jour au lendemain, ils traversent les difficultés qui peuvent survenir avec amour et patience.

Vous avez fait joujou avec lui pendant un, deux, voire six mois. C’était bien cool hein, belle petite expérience, mais vous voulez passer à autre chose maintenant. Jusqu’au jour où vous déciderez de remettre ça avec un autre chien parce que de toute façon même si ça n’ira pas vous pourrez l’abandonner lui aussi. Vous avez bonne conscience car de votre point de vue vous ne l'abandonnez pas comme on abandonne un chien sur l'autoroute ou attaché à un arbre. Un abandon reste un abandon. Le chien lui ne fait aucune différence. Il vous perd et en vous perdant, il perd tout. Son monde, sa stabilité, sa confiance, son amour inconditionnel qu'il vous a offert.

La prochaine fois réfléchissez avant de promettre le bonheur et la sécurité à un chien abandonné d’Espagne. Et le temps de faire passer votre petit caprice du samedi soir, au lieu de remplir aveuglément un formulaire de demande d’adoption pour passer le temps aux WC ou ailleurs, commandez-vous une peluche. C’est un conseil que je vous donne. Ce conseil est gratuit. Ce n’est pas cher une peluche, il en existe de toutes les tailles et de toutes les formes et couleurs et ça ne bouge pas (pas besoin de lui faire avaler des médicaments contre une éventuelle hyperactivité) et ça n’a même pas besoin de manger ! Aucun frais d'entretien. Je vous le dit, elle est belle la vie avec une peluche. Si, si je vous l'assure. Vous pourrez même la poser sur votre joli canapé. Elle ne le détruira pas et elle ne vous le salira pas avec ses pattes pleines de boue. Vous avez des invités ? Il suffit de la planquer dans une armoire. Génial non ? Et le meilleur, je vous le donne en mille, vous pourrez la mettre à la poubelle quand vous en aurez marre de la voir, comme ça du jour au lendemain. La seule différence c’est que la peluche ne souffrira pas elle.

L’ABANDON EST UN CRIME MESDAMES ET MESSIEURS

J’aimerais terminer ce coup de gueule sur une note positive car la majorité de nos familles, et il faut le souligner, sont des personnes remarquables qui respectent leur promesse de s’occuper de leur compagnon jusqu’au bout, quelques que soient les difficultés qu’elles pourront rencontrer en chemin. Ces retours, même s’ils existent et existeront toujours, restent rares. À ces merveilleuses familles je dis MERCI.

Tous les chiens que nous avons replacés ont trouvé de merveilleuses familles. Ils vivent enfin heureux et épanouis. Il s’est avéré à chaque fois que ce sont de supers chiens. Ils ne sont pas du tout les "monstres" comme décrits par les familles qui les abandonnent. Cherchez l’erreur… 

Véronique

NOUS CONTACTER

COMPTE POSTAL

CCP 14-218030-7

 

IBAN

CH87 0900 0000 1421 8030 7

DONS ONLINE

Dons en faveur

des chiens abandonnés

en Espagne

Merci !

ACTUALITES

NEWS

VISITEURS

4.png4.png8.png5.png9.png0.png
Today465

NO SOY

CALLEJERO

FUI ABANDONADO