Sur les terres arides d'un pays meurtrier
Coule le sang de la honte
Innocence bafouée
D'un prince autrefois vénéré
Fierté celte à la douceur infinie
L'ignominie de l'homme
L'a condamné aux horreurs indicibles

Les arbres épouvantés hurlent d'effroi
D'être malgré eux complices
De ces meurtres sordides

Impuissants ils appellent à l'aide
Les Esprits de la Terre

Regards tristement mutilés
Trahis par la main qui les a caressés
Assoiffés, affamés, méprisés, torturés
Dans la plus grande impunité!
Barbarie indescriptible jetant la vergogne sur un genre humain

Dans la forêt de la honte
Au fond des puits du désespoir
La peur hurle silencieuse dans le cœur meurtri
De ces dignes et valeureux galgos

Pourquoi tant de haine devant une aussi frêle beauté?

Regards vidés, corps décharnés, sang séché
Sur leur robe soyeuse
Recroquevillés, prostrés, agonisants
Ils sont pourtant encore confiants
Envers leurs perfides bourreaux

Sur les terres sanguinaires de la cruauté
De courageuses âmes à la volonté angélique
Oeuvrent en silence
Protégeant à leurs corps défendus
Ces tristes lévriers
Pour les conduire dans la quiétude de l'amour
Vers un avenir lumineux et enfin serein

Poème tiré du livre

"Oxydation mutique" de Martine Roccabianca
paru aux Éditions Edilivre

(ne pas dupliquer sans autorisation)

Illustration Daniela Veronese

NOUS CONTACTER

COMPTE POSTAL

CCP 14-218030-7

 

IBAN

CH87 0900 0000 1421 8030 7

DONS ONLINE

Dons en faveur

des chiens abandonnés

en Espagne

Merci !

ACTUALITES

NEWS

VISITEURS

2.png8.png6.png5.png0.png6.png
Today375

NO SOY

CALLEJERO

FUI ABANDONADO